Quelles sont les différentes connectiques d’une carte graphique ?

connecteur carte graphique

Que votre carte graphique soit AMD ou NVidia ne fait aucune différence. Tout est connecté via un port PCIe (un composant pour les connexions périphériques), mais ce port est insuffisant.

Un, voire deux câbles PCIe sont nécessaires ; les câbles PCIe existent en deux variétés, avec six ou huit broches.

Vous pouvez également acheter un adaptateur si votre bloc d’alimentation ne dispose pas d’un cordon suffisant. N’oubliez pas que l’alimentation devra être adaptée en fonction de votre carte graphique et de votre processeur.

Selon le GPU, les cartes graphiques nécessitent entre 50 et 350 watts (unité de traitement graphique). Cette mesure vous permet de savoir que si l’alimentation de votre ordinateur dépasse les 650 watts, sa pleine capacité est rarement utilisée.

Les différents connecteurs utilisés pour brancher une carte graphique

La carte graphique peut être connectée à un ou plusieurs moniteurs via différents connecteurs. Il est possible que l’un d’entre eux soit votre… écran plat. Sur le marché, il existe quatre types de connecteurs différents.

DVI est une interface vidéo numérique (Digital Visual Interface).

Le signal vidéo est délivré de manière numérique, ce qui signifie qu’il est exempt de distorsion et de perte. Le résultat est une netteté supérieure à celle du VGA. Le DVI est divisé en deux types :

  • DVI-D (D pour Digital) est une interface entièrement numérique. La définition maximale est déterminée par le nombre de broches : un connecteur Single Link possède 18 broches et une définition de 1920×1200 pixels à une fréquence de 60 Hz ; un connecteur Dual Link possède 24 broches et double la bande passante. La résolution peut ensuite être portée à 2560×1600 pixels à 60 images par seconde ; 
  • DVI-I (I pour Integrated) : flexible car il peut transmettre des signaux analogiques ou numériques. En fait, il est maintenant assez fréquent. Les définitions maximales sont les mêmes que celles du DVI- D. Les moniteurs dotés uniquement d’un connecteur DVI-D ne sont pas interdits car une prise DVI-I peut recevoir un câble DVI-D mâle.

VGA (Video Graphics Array) (matrice graphique vidéo)

Il transfère le signal visuel de manière analogique, ce qui peut être endommagé par des interférences dans les environnements les plus encombrés, grâce à ses 15 broches (environnement médical ou industriel). Le VGA n’impose pas, en théorie, une définition maximale. Elle est limitée à 2048×1536 pixels en pratique.

Ce connecteur « historique » est tombé en désuétude au point d’être supprimé d’ici quelques années. Le VGA a encore un avantage : il peut être utilisé avec des moniteurs CRT de plus de dix ans. Toutefois, une fiche DVI-I peut être utilisée avec un adaptateur.

HDMI (Interface multimédia haute définition) (High Definition Multimedia Interface)

Il s’agit d’un connecteur numérique qui peut transporter à la fois de la vidéo et de l’audio. Il est conçu pour les écrans multimédia de salon avec haut-parleurs ou les écrans plats, notamment parce qu’il prend en charge le schéma de couleurs YCbCr, qui est une alternative au RGB utilisé dans les ordinateurs. La définition maximale varie en fonction de la version utilisée :

  • HDMI 1.3 : la résolution est limitée à 2560×1600 pixels à 75 images par seconde ; HDMI 1.4/1.4a : ajoute la capacité « 4 K », ou ultra haute définition (UHD, 4096×2160 pixels à 24 Hz). Le connecteur HDMI de la carte graphique est parfois déguisé en connecteur mini-HDMI pour gagner de la place.
  • La norme HDMI 2.0 fait passer l’UHD à 60 images par seconde, ajoute 32 canaux audio et améliore la vitesse des données. Les technologies HDR10, HDR10+ et Dolby Vision sont toutes prises en charge.
  • HDMI 2.1 : Augmente la bande passante à 48 Gbps, permettant des affichages 4K à 120 Hz, 8K à 60 Hz et 10K ! Le HDR dynamique (tel que Dolby Vision et HDR10+) et Dolby Atmos (e-ARC) sont désormais pris en charge. Le délai d’entrée (latence de l’écran) est également diminué, ce qui rend le jeu sur le téléviseur encore plus agréable !

Le Display Port (ou DP)

Le Display Port est l’interface numérique la plus récente, et il remplace le DVI. Ses performances sont supérieures dans certains domaines, bien que cela ne soit pas évident dans un environnement grand public. Il peut, par exemple, transmettre un signal de 16 bits par couleur (soit un total de 48 bits), ce qui est utile pour les applications professionnelles (CAO, etc.).

Contrairement au HDMI, qui est gratuit pour les fabricants, le DP s’est banalisé sur les cartes graphiques de milieu et haut de gamme. A l’exception des modèles d’entrée de gamme, il se généralise sur les moniteurs.

Il prend désormais en charge la résolution 8K à 60 Hz (ou 4K 120 Hz) dans sa version actuelle 1.4, ainsi que la compatibilité HDR et l’USB type-C.

Découvrez comment choisir sa carte graphique et combien coûte une carte graphique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *